Catalogue Technique

TOP

ACCUMULATEURS HYDROPNEUMATIQUES

VASES D’EXPANSION

ACCUMULATEURS D’INERTIE POUR INSTALLATIONS DE REFRIGÉRATION

ENERGIE SOLAIRE

QU'EST CE QUE C'EST LA DIRECTIVE EUROPÉEN 97/23/CE?

COMMENT INSTALLER UN RÉSERVOIR HYDROPNEUMATIQUE?

COMMENT EFFECTEUR LE MAINTIEN D'UN RÉSERVOIR HYDROPNEUMATIQUE?

L'INSTALLATION D'UN VASE D'EXPANSION

LE MAINTIEN D'UN VASE D'EXPANSION

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ACCUMULATEURS HYDROPNEUMATIQUES A MEMBRANE ECHANGEABLE

DESCRIPTION

Réservoirs en acier soudé, construits selon norme européenne 97/23/CE d’Equipements à Pression 97/23/CE, partant de deux fonds emboutis et une virole d’acier courbée, unis entre eux par des cordons de soudure réalisés par procédure automatique et personnel certifié.

Sur les fonds sont prévus 2 trous pour montage et fixation de la vessie en s’aidant d’un couvercle dans la partie supérieure et un raccord DIN-259 dans sa partie inférieure (veuillez consultez les différents modèles).

La vessie échangeable, complètement imperméable, est fabriquée en caoutchouc synthétique flexible d’une seule pièce. Elle assure l’isolement de l’air et de l’eau, supprimant ainsi toute possibilité de corrosion de la superficie métallique du réservoir ainsi que la dilution de l’air dans l’eau.

La vessie, fabriquée selon les caractéristiques physiques et mécaniques de la Norme 13.831, respecte de façon satisfaisante toutes les exigences légales en vigueur concernant l’hygiène alimentaire.

Le réservoir est muni d’une valve correctement protégée pour la régulation de la pression de la chambre d’air.

La résistance et l’étanchéité du réservoir sont testées de façon unitaire, à une pression 1,5 fois supérieure à la pression de travail.

Extérieurement, le réservoir est recouvert avec une couche de peinture en poudre d’une épaisseur nominale de 40 microns.

LEs AMR sortent de l’usine avec une pression de 1,5 BAR.

La température maximale de service est de 100º C.

 

APPLICATIONS

Les accumulateurs hydropneumatiques sont utilisés dans les installations d’eau potable, captations d’eaux de puits, réservoirs d’eau, sources naturelles. Ils travaillent en conjonction avec les groupes de pression pour garantir un approvisionnement d’eau optimal aux ménages.

Non seulement ils assurent une réserve d’eau à pression, mais ils allongent la durée de vie des pompes car ils minimisent le numéro de démarrages/arrêts du réservoir et permet d’économiser une importante quantité d’énergie.

Une installation typique d’un réservoir hydropneumatique peut être la suivante :


 


1 Electropompe submersible

2 Bride d’ancrage

3 Cadre Electrique

4 Sectionneur de ligne

5 Sondes de niveaux minimums

6 Manomètre

7 Valve de rétention

8 Valve régulatrice

9 Pressostat

10 Accumulateur de pression avec vessie

Hs Niveau statique

Hd Niveau dynamique

P Profondeur du puit

 

FONCTIONNEMENT  

L’eau potable que nous captons de l’installation est impulsée vers l’accumulateur par le groupe de pompage.

Au fur et à mesure que l’eau rentre dans le réservoir, celle là reste à l’intérieur de la vessie qui sépare hermétiquement les chambres d’air et d’eau. L’entrée d’eau dans le réservoir, fait diminuer le volume initial d’air captif dans le réservoir et fait augmenter la pression.

Lorsque nous atteignons la pression maximale désirée (pression d’arrêt de la pompe), le pressostat coupe le courant et la circulation d’eau entre la pompe et le réservoir reste interrompue.

En fonction des besoins des usagers, l’énergie emmagasinée à travers l’air captif dans le réservoir, lancera l’eau contenue dans la vessie vers les points de consommation.

Au fur et a mesure que l’eau coule et que la vessie se vide, la pression de l’aire diminue jusqu’atteindre la pression minimale établie (pression de démarrage de la pompe), moment auquel le courant d’eau venant du réservoir se rétablit.

Ce cycle se fera automatiquement chaque fois que les pressions maximales et minimales seront atteintes.

 

 

MAINTENANCE

La maintenance sera réalisée uniquement par personnel autorisé.

Une fois installé, l’accumulateur fonctionne automatiquement sans présenter aucun problème. La maintenance est pratiquement nulle.

La seule norme de maintenance indispensable est celle de vérifier tous les 6 mois la présence d’air pressurisé à l’intérieur du réservoir.

De même, il faut s’assurer qu’à l’intérieur du réservoir il y aura suffisamment d’eau pour éviter que la vessie soit coincée contre le couvercle et puisse s’abîmer.

Lors du design de la vessie, on a déterminé des dimensions suffisamment grandes pour qu’en cas de perte d’air, la vessie puisse occuper l a totalité du volume du récipient sans souffrir des dommages.

En cas nécessaire, l’accumulateur offre la possibilité de remplacer la vessie par une autre facilement.

L’installation où va être installé l’accumulateur hydropneumatique doit être munie d’un système de sécurité qui limite la pression et assure que la pression n’excède pas de la limite supérieure de design.

Ci dessus

 

 

 ACCUMULATEURS HYDROPNEUMATIQUES EN ACIER INOXYDABLE A VESSIE ECHANGEABLE

DESCRIPTION

Réservoirs en acier soudé, construits selon norme européenne 97/23/CE d’Equipements à Pression 97/23/CE, partant de deux fonds emboutis et une virole d’acier inoxydable courbée, unis entre eux par des cordons de soudure réalisés par procédure automatique et personnel certifié. Dans un des fonds bombés, on a prévu des trous pour montage et fixation de la vessie à l’aide d’un couvercle inoxydable qui se vise dans sa partie inférieure.

La vessie échangeable, complètement imperméable, est fabriquée en caoutchouc synthétique flexible d’une seule pièce. Elle assure l’isolement de l’air et de l’eau, supprimant ainsi toute possibilité de corrosion de la superficie métallique du réservoir ainsi que la dilution de l’air dans l’eau.

La vessie, fabriquée selon les caractéristiques physiques et mécaniques de la Norme EN13.831, respecte de façon satisfaisante toutes les exigences légales en vigueur concernant l’hygiène alimentaire.

Le réservoir est muni d’une valve correctement protégée pour la régulation de la pression de la chambre d’air.

La résistance et l’étanchéité du réservoir sont testées de façon unitaire, à une pression 1,5 fois supérieure à la pression de travail.

Extérieurement, le réservoir est recouvert avec une couche de peinture en poudre d’une épaisseur nominale de 40 microns.

Les AMR sortent de l’usine avec une pression de 1,5 BAR.

La température maximale de service est de 100º C.

 

APPLICATIONS

Les accumulateurs hydropneumatiques inoxydables sont utilisés dans les installations d’eau potable, captations d’eaux de puits, réservoirs d’eau, sources naturelles. Ils travaillent en conjonction avec les groupes de pression pour garantir un approvisionnement d’eau optimal aux ménages.

Non seulement ils assurent une réserve d’eau à pression, mais ils allongent la durée de vie des pompes car ils minimisent le numéro de démarrages/arrêts du réservoir et permet d’économiser une importante quantité d’énergie.

 

FONCTIONNEMENT  

L’eau potable que nous captons de l’installation est impulsée vers l’accumulateur par le groupe de pompage.

Au fur et à mesure que l’eau rentre dans le réservoir, celle là reste à l’intérieur de la vessie qui sépare hermétiquement les chambres d’air et d’eau. L’entrée d’eau dans le réservoir, fait diminuer le volume initial d’air captif dans le réservoir et fait augmenter la pression.

Lorsque nous atteignons la pression maximale désirée (pression d’arrêt de la pompe), le pressostat coupe le courant et la circulation d’eau entre la pompe et le réservoir reste interrompue.

En fonction des besoins des usagers, l’énergie emmagasinée à travers l’air captif dans le réservoir, lancera l’eau contenue dans la vessie vers les points de consommation.

Au fur et a mesure que l’eau coule et que la vessie se vide, la pression de l’aire diminue jusqu’atteindre la pression minimale établie (pression de démarrage de la pompe), moment auquel le courant d’eau venant du réservoir se rétablit.

Ce cycle se fera automatiquement chaque fois que les pressions maximales et minimales seront atteintes.

 

MAINTENANCE

La maintenance sera réalisée uniquement par personnel autorisé.

Une fois installé, l’accumulateur fonctionne automatiquement sans présenter aucun problème. La maintenance est pratiquement nulle.

La seule norme de maintenance indispensable est celle de vérifier tous les 6 mois la présence d’air pressurisé à l’intérieur du réservoir.

De même, il faut s’assurer qu’à l’intérieur du réservoir il y aura suffisamment d’eau pour éviter que la vessie soit coincée contre le couvercle et puisse s’abîmer.

Lors du design de la vessie, on a déterminé des dimensions suffisamment grandes pour qu’en cas de perte d’air, la vessie puisse occuper l a totalité du volume du récipient sans souffrir des dommages.

En cas nécessaire, l’accumulateur offre la possibilité de remplacer la vessie par une autre facilement.

L’installation où va être installé l’accumulateur hydropneumatique doit être munie d’un système de sécurité qui limite la pression et assure que la pression n’excède pas de la limite supérieure de design.

Ci dessus

 

ACCUMULATEURS HYDROPNEUMATIQUES SANS VESSIE INOXYDABLE OU GALVANISÉS

DESCRIPTION

Réservoirs en acier soudé, construits selon norme européenne 97/23/CE d’Equipements à Pression 97/23/CE, partant de deux fonds emboutis et une virole d’acier inoxydable courbée, unis entre eux par des cordons de soudure réalisés par procédure automatique et personnel certifié.

Réservoirs inoxydables et galvanisés à chaud aussi bien intérieur que extérieurement, équipés de toutes les connections nécessaires pour tout les accessoires et toutes les particularités nécessaires à une bonne installation.

L’étanchéité et résistance des réservoirs sont testées à une pression 1,5 fois supérieure à la Pression Maximale de service.

La température maximale de service est de 60ºC dans les galvanisés et 100ºC pour les inoxydables.

 

APLICATIONS

Les accumulateurs hydropneumatiques inoxidables ou galvanisés sans vessie sont destinés aux installations de distribution d’eau potable. Travaillant en parallèle avec le groupe de pression, ils garantissent la pression minimale pour la distribution de l’eau.

Non seulement ils accumulent de l’eau à pression, mais ils permettent d’allonger la vie du groupe de pompage, réduisant considérablement le nombre d’arrêts-démarrages de la pompe, gaspillant ainsi moins d’énergie.

 

FONCTIONNEMENT

L’eau potable que nous captons de l’installation est impulsée vers l’accumulateur par le groupe de pompage.

Au fur et à mesure que l’eau rentre dans le réservoir, celle là reste à l’intérieur de la vessie qui sépare hermétiquement les chambres d’air et d’eau. L’entrée d’eau dans le réservoir, fait diminuer le volume initial d’air captif dans le réservoir et fait augmenter la pression.

Lorsque nous atteignons la pression maximale désirée (pression d’arrêt de la pompe), le pressostat coupe le courant et la circulation d’eau entre la pompe et le réservoir reste interrompue.

En fonction des besoins des usagers, l’énergie emmagasinée à travers l’air captif dans le réservoir, lancera l’eau contenue dans la vessie vers les points de consommation.

Au fur et a mesure que l’eau coule et que la vessie se vide, la pression de l’aire diminue jusqu’atteindre la pression minimale établie (pression de démarrage de la pompe), moment auquel le courant d’eau venant du réservoir se rétablit.

Ce cycle se fera automatiquement chaque fois que les pressions maximales et minimales seront atteintes.

L’eau et l’air, restant en contact, les variations de Pression sont compensées à l’aide du démarrage du compresseur à travers les injecteurs d’air. Le réservoir pourra être équipé d’un système de niveau pour vérifier le niveau d’eau à l’intérieur du réservoir.

 

MAINTENANCE

La maintenance doit être faite exclusivement par du personnel autorisé. Une fois l’accumulateur installé, il fonctionnera automatiquement, la maintenance est donc presque inexistante.

La seule norme de maintenance est celle de vérifier et nettoyer tous les 6 mois les différents accessoires qui sont incorporés au réservoir (injecteurs, système de niveau,etc…).

Ci dessus

 

 

ACCUMULATEURS HYDROPNEUMATIQUES POUR AMORTIR LE COUP DE BELIER

DESCRIPTION

Réservoirs en acier soudé, construits selon norme européenne 97/23/CE d’Equipements à Pression 97/23/CE. Ils possèdent une vessie échangeable qui contient l’eau et évite qu’elle soit en contact avec l’acier.

Dans l’espace qui reste entre la vessie et le réservoir, nous trouvons le gaz. La bouche d’entrée est dotée d’une grille qui a été spécialement conçue pour éviter d’abîmer la vessie.

Le trou d’homme (ou trou d’inspection), se situe dans le centre des fonds bombés dans les modèles horizontaux et sur la virole pour les verticaux. (Consulter modèle)

Protection intérieure avec couche de peinture époxy. Protection extérieure avec une couche de peinture avec finition polyuréthane rouge RAL 3013.

 

APPLICATION

Ces réservoirs doivent être installés dans toutes les conduites d’eau afin de réduire les ondes de surpression et sous-pressions produites par une forte variation du débit résultante d’un arrêt ou démarrage de la pompe (ou fermeture d’une valve).

 

FONCTIONNEMENT

Dans un régime de fonctionnement normal, l’eau circule par le réseau et les pressions C et D sont équilibrés.

Lorsqu’il y un arrêt des pompes, nous avons une pression négative dans la conduite. La pression D diminue et la pression C pousse instantanément l’eau contenue dans la vessie vers la conduite, permettant ainsi contrôler la pression minimale, évitant ainsi qu’elle descende vers des valeurs dangereux pour la tuyauterie, les valves, etc…

Lorsque la colonne d’eau revient, celle-ci génère une surpression dans la conduite qui est amortie grâce au gaz contenu dans l’antibélier.Cette surpression est limitée para la valeur admissible qui a été établie lors du calcul de l’antibélier.

L’installation d’un antibélier offre donc les avantages suivants :

- Augmentation de la durée de vie des installations.

- Réduction des coûts d’installation. Diminution de la pression nominale de la conduite, valves, accessoires.

- Protection et sécurité garantie.

MISE EN MARCHE-MAINTENANCE

Les antibéliers sont livrés avec un pré-gonflage initial de 0,3 bar. Les étapes pour une correcte installation de l’antibélier sont les suivantes :

1. Vérifier que l’union entre la conduite et l’antibélier a été faite correctement (fermer la soupape située entre les deux).

2. Réaliser le remplissage d’air à travers la soupape installée à ce propos.

Lorsque le réservoir est muni d’un équipement de vérification du niveau d’eau, on procédera comme suit :

- Connecter une manche de 10 a 15 mm de diamètre dans la partie démontable du raccord rapide situé à coté du manomètre.

- Ouvrir la soupape (1) et fermer la soupape (2).

- Remplir d’air à l’aide d’un compresseur portable ou d’une bouteille de gaz jusqu'à ce que dans le manomètre on observe que la pression introduite est légèrement supérieure à la pression de pré-gonflage établie.

- Ajuster la pression à la valeur exacte, en ouvrant et fermant la soupape en forme de boule.

3. Ouvrir la soupape qui isole l’antibélier de l’installation. A ce moment là, si le reste de l’installation est déjà avec de l’eau, la pression statique introduit l’eau dans l’antibélier.

4. Ouvrir toutes les clés du système de niveau et démarrer la pompe en laissant travailler l’installation en régime continu. A ce moment, marquer avec un trait sur le système de niveau, la hauteur à laquelle se trouve le point (A).

 

CALCUL DE L’ANTIBÉLIER

Le volume correct de l’antibélier se calcule en fonction des caractéristiques de la ligne et des pressions maximales et minimales admissibles de la conduite.

Ci dessus

 

VASES D’EXPANSION

DESCRIPTION

Réservoirs en acier soudé, construits selon norme européenne 97/23/CE d’Equipements à Pression 97/23/CE, partant de deux fonds emboutis et une virole d’acier courbée, unis entre eux par des cordons de soudure réalisés par procédure automatique et personnel certifié.

A l’intérieur du vase, le CMF incorpore une membrane fixe, de caoutchouc synthétique, imperméable, flexible, élastique et haute résistance à la température. Sa durée de vie est pratiquement illimitée car elle ne souffre pas les effets de la dilatation. Ils sont conçus respectant les caractéristiques physiques et mécaniques selon Norme EN-13831.

La membrane est calculée et dimensionnée pour qu’elle occupe totalement la superficie interne du réservoir si jamais il existe une perte d’air (cela éviterait un éventuel perçage de la membrane).

ELe réservoir est muni d’une valve correctement protégée pour réguler la pression de la chambre d’air à l’intérieur (Pré-charge 1,5 Bar).

L’étanchéité et résistance des réservoirs se vérifient à une pression 1,5 fois sa pression maximale de service.

Application finale, de peinture époxy sur superficie phosphatée.

Le réservoir travaille entre -10º et 100º.

 

APPLICATION

Les vases d’expansion CMF sont destinés aux installations de chauffage en circuit fermé et permettent d’absorber les augmentations de volume produites par la hausse de la température du fluide chauffant.

Dans une installation de chauffage, lorsque l’eau se réchauffe, celle-ci se dilate, augmentant de volume, ce qui provoque une situation dangereuse dans l’installation. Les vases d’expansion sont chargés de compenser cette augmentation de volume de l’eau, évitant ainsi que la pression du circuit dépasse la pression nominale de ses composants.

 

FONCTIONNEMENT

Entre la membrane et la paroi du réservoir, nous avons un coussin d’air soumis à la pression. Lorsque le réservoir se rempli d’eau, la membrane pousse l’air et le comprime. Lorsque la température de l’eau baisse, le volume diminue et l’air comprimé pousse de nouveau la membrane jusqu'à la position de départ.

Avant d’installer un vase d’expansion CMF dans une installation, on prendra en considération les recommandations suivantes :

Avant l’installation, il faut s’assurer que le volume du vase d’expansion a été calculé par du personnel autorisé.

Le vase d’expansion devra être obligatoirement installé entre la chaudière et la valve mixeuse, de préférence sur le tuyau de retour de la chaudière. Dans une installation de circuit fermé de chauffage, en plus du vase d’expansion, nous devons installer obligatoirement une vanne de sécurité et un manomètre. La vanne de sécurité devra être parfaitement réglée en fonction de la pression de la chaudière et l’installation, jamais supérieure a la pression maximale du vase.

Le vase d’expansion fermé sera installé de sorte qu’on évite la formation de couches d’air.

Il faudra éviter les sources de chaleur à proximité du vase afin de protéger la membrane d’éventuel excès de température.

Il faudra absolument éviter qu’une valve puisse se fermer en isolant le circuit du vase d’expansion.

Ajuster la pression de gonflage du vase a la pression d’arrivée (pression de l’installation), c'est-à-dire, P gonflage = P arrivée + 0,2 (Bar).

 

MAINTENANCE

La maintenance doit être faite uniquement par du personnel autorisé.

La pression du coussin d’air devra être vérifiée tout les six mois. Nous vérifierons à travers la valve de pré-gonflage que cette pression reste à l’intérieur des paramètres corrects. Cette vérification devra être faite à une même température afin d’éviter des écarts de pression produite par les variations de température.

La pression standard d’un vase CMF est de 1,5 Bar. Par contre, cette pression devra être réglée et ajustée en fonction de l’installation où le vase va travailler.

Pendant le remplissage d’eau de l’installation, il faut s’assurer que la pression qu’indique le manomètre soit légèrement supérieure à la pression statique de l’installation. Maintenir l’installation à la température maximale de travail pendant une demi-journée. Supprimer l’air du système en le remplaçant par de l’eau.

Il faut protéger les vases des adversités climatologiques.

Afin de prévenir la corrosion interne des vases d’expansion, il est souhaitable de purger le circuit avec une certaine périodicité.

Les vases d’expansion à membrane fixe n’ont pas de revêtement interne. Ils ne sont donc pas munis de protection contre la corrosion étant donné qu’ils seront destinés à un usage exclusif dans des circuits atmosphériques fermés avec liquides non agressifs. L’éventuelle pénétration d’air extérieur dans l’installation, devra être minimisée par des opérations de maintenance.

Ci dessus

 

VASES D’EXPANSION A COMPRESSEUR A VESSIE ECHANGEABLE

DESCRIPTION

Les vases d’expansion à compresseur AMR-C-A sont construis avec aciers de qualité, soudés par des processus homologués, complètement automatiques selon la loi en vigueur.

A l’intérieur du réservoir, nous trouvons une vessie échangeable fabriquée selon norme EN13.831. Elle est en caoutchouc flexible, résistante aux hautes températures, calculée et dimensionnée pour pouvoir occuper la totalité de la superficie intérieure du réservoir sans se déchirer.

Le vase est équipé aussi d’un compresseur et de tous les éléments nécessaires pour réaliser la surveillance, le control de la pression et le volume d’eau contenu dans le vase. Tous ces éléments seront indiqués sur le display.

Protection extérieure, sur une superficie phosphatée, et une couche de peinture en couleur rouge.

 

APPLICATION

Les vases d’expansion automatiques AMR-C-A sont conçus pour permettre la surveillance, le control de la pression et le volume de l’eau dans les installations avec systèmes de fluides thermiques en circuit fermé.

 

FONCTIONNEMENT

L’augmentation du volume d’eau générée par la hausse de la température est absorbée par la vessie tandis que l’air contenu entre la vessie et le réservoir sort à l’extérieur à travers une purge. A cause de cette réduction du coussin d’air, le réservoir peut absorber un volume d’expansion équivalent à son volume total, maintenant la pression de l’installation régulée dans une tolérance de 0,2 Bar.

Lorsque la diminution de la température de l’eau origine une diminution de son volume et une chute de la pression, le compresseur rempli automatiquement d’air le réservoir afin que la vessie puisse se vider et apporter ainsi l’eau nécessaire à l’installation..

Le vase à compresseur assure une pression constante permettant ainsi un contrôle facile de l’installation.

 

  1. Orifice d’inspection trou d’homme ø400 pour volumes égaux ou supérieurs à 2000 litres.
  2. Soupape de sûreté R 1/4" (coté air) 10 bar.
  3. Valve de purge (coté air).
  4. Connections du système de chauffage et bride avec union flexible.
  5. Fixation de la vessie.
  6. Vessie selon EN-13.831.
  7. Réservoir d’acier souder.
  8. Semelle indicatrice du niveau d’eau..
  9. Unité de contrôle.
  10. Compresseur sec sans nécessité d’huiles (silencieux).
  11. Marquage CE. Fabriqué selon PED 97/23/CE.
  12. Purge pour évacuer l’air contenu dans la vessie (coté eau).
  13. Système de remplissage automatique (optionnel).

 

MAINTENANCE

L’équipe automatique de régulation et control se sert incorporé au vase, parfaitement régulé et préparé pour commencer à travailler.

Son fonctionnement est automatique et ne précise pas de maintenance.

La Notice d’Instructions montre les étapes à suivre pour la mise au point d’une façon facile et rapide (pas de connaissances techniques spéciales requises).

 

AVANTAGES DU VASE D’EXPANSION A COMPRESSEUR

• Permet un facile contrôle et régulation de l’installation.

• Garantit une pression constante de l’installation. Tolérance maximale +0,2 bar.

• Apte pour occuper la quasi-totalité du volume utile du réservoir, ce qui permet d’économiser de l’espace.

• Grâce au display, la pression de l’installation et son contenu en eau est indiqué en permanence.

• La vessie échangeable est conçue pour occuper la totalité de l’espace du réservoir. L’eau est logée à l’intérieur du réservoir.

• Son fonctionnement est automatique et ne précise pas de maintenance.

• Son montage est facile et ne précise pas de personnel spécialisé. Pas de connections spéciales ni ancrages nécessaires.

• Il n’est pas nécessaire de prévoir des socles ou ancrages pour son installation.

• Armoire de control prêt pour travailler. Il précise seulement d’une prise de courant standard.

• Connection électrique tri phasique 220/380V.

• Ensemble certifié selon directive européenne 97/23/CE.

• Système de remplissage automatique qui s’actionne automatiquement par des signaux électriques obtenus à travers l’indicateur de volume d’eau. Optionnel : Système de remplissage automatique.

Ci dessus

 

VASES D’EXPANSION AVEC COMPRESSEUR ET VESSIE ECHANGEABLE

IL EST NECESSAIRE D’INDIQUER L’HAUTEUR GEOMETRIQUE DANS LA COMMANDE AFIN DE PROGRAMMER L’UNITÉ DE CONTRÔLE. AU-DELA DE DE 60 MÈTRES, VEUILLEZ CONSULTER.

1. Orifice d’inspection trou d’homme ø400 pour volumes égaux ou supérieurs à 2000 litres.

2. Soupape de sûreté R 1/4" (coté air) 10 bar.

3. Valve de purge (coté air).

4. Connections du système de chauffage et bride avec union flexible.

5. Fixation de la vessie.

6. Vessie selon EN-13.831.

7. Réservoir d’acier souder.

8. Semelle indicatrice du niveau d’eau.

9. Unité de contrôle.

10. Compresseur sec sans nécessité d’huiles (silencieux).

11. Marquage CE. Fabriqué selon PED 97/23/CE.

12. Purge pour évacuer l’air contenu dans la vessie (coté eau).

13 Système de remplissage automatique (optionnel).

Ci dessus

 

 

VASES D’EXPANSION POUR INSTALLATIONS D’EAU CHAUDE SANITAIRE

DESCRIPTION

Réservoirs en acier soudé, construits selon norme européenne 97/23/CE d’Equipements à Pression 97/23/CE, partant de deux fonds emboutis et une virole d’acier courbée, unis entre eux par des cordons de soudure réalisés par procédure automatique et personnel certifié.

Sur les fonds bombés on trouve 2 orifices qui servent pour fixer la vessie et permettre d’accoupler le passage d’eau.

Les parties en contact avec l’eau sont fabriquées en acier inoxydable AISI 304.

La vessie intérieure est de qualité alimentaire, échangeable et complètement imperméable, suivant les caractéristiques physiques et mécaniques de la norme EN 13831. Cela permet un isolement permanent de l’eau par rapport à l’air, évitant ainsi la possibilité de corrosion de la superficie métallique interne de l’accumulateur.

LLa valve de gonflage est correctement protégée pour la régulation de la pression du coussin d’air (pré-charge d’air à 3 Bar).

Application finale, sur superficie phosphatée, de 40 microns d’épaisseur minimum, couleur blanche.

La température maximale de service est de 100ºC.

 

APLICATION

Les vases d’expansion CMR sont destinés à être employés dans des installations de d’eau potable froide et chaude. Permettent l’absorption de l’augmentation de volume qui se produit lors de l’échauffement de l’eau, évitant que la pression du circuit dépasse la pression nominale de ses composants.

L’installation d’un vase de ce type présente les avantages suivants :

- Atténuation du coup de Bélier. Lorsque qu’on ferme subitement le robinet, des coups de bélier apparaissent dans l’installation. Cela peut provoquer des pressions instantanées élevées, ce qui origine des bruits à l’intérieur de la tuyauterie et une importante fatigue mécanique dans divers composants de l’installation. Ces inconvénients sont évités grâce à l’installation d’un vase d’expansion.

- Soulagement du groupe de sécurité (nous n’avons pratiquement pas de fuites d’eau), ce qui économise l’eau et réduit la dépense d’énergie électrique.

 

FONCTIONNEMENT

Au fur et à mesure que l’eau augmente de volume, elle pénètre dans le vase, comprime le coussin d’air et augmente sa pression jusqu’au volume déterminé dans le calcul. Lorsque l’eau se refroidit, l’air captif, par l’effet de l’expansion, poussera l’eau pour son retour au circuit jusqu’arriver à la pression originaire.

Lorsque nous installerons un vase d’expansion dans une installation A-C-S nous devons avoir les considérations suivantes :

Avant de procéder à son installation, il faut s’assurer que le volume du vase d’expansion a été calculé par du personnel autorisé.

Le vase devra être obligatoirement installé sur le tuyau d’entrée d’eau froide, entre le groupe de sécurité et la production d’eau chaude.

Il ne doit pas avoir de mécanisme qui puisse fermer le passage entre le vase d’expansion et le producteur d’eau chaude.

Il faut éviter les radiations à coté du vase d’expansion pour protéger la vessie de possibles excès de température.

Il faut contrôler la pression d’arrivée de l’eau froide. Si celle là est supérieure a 5,25 Bar, il faut installer un réducteur de pression.

 

MAINTENANCE

La maintenance doit être faite exclusivement par personnel autorisé.

La pression standard est de 3 Bar. Par contre, cette valeur doit être ajustée par l’installateur en fonction de l’installation sur laquelle va être installée.

Il faut réaliser une vérification de cette valeur de gonflage au moins une fois tout les 6 mois. Le mesurage de ces valeurs doit être réalisée avec l’installation froide et sans pression.

Il ne faut jamais démonter le vase sans avoir dépressuriser l’installation.

Pendant le remplissage d’eau de l’installation, il faut s’assurer que la pression indiquée dans le manomètre est légèrement supérieure à la pression de l’installation. Il faut maintenir l’installation à la température maximale de travail pendant une demi-journée pour élimer l’air et le remplacer par eau.

Ci dessus

 

ACCUMULATEURS D’INERTIE POUR INSTALLATIONS DE REFRIGÉRATION

DESCRIPTION

Réservoirs d’inertie AR-A, construits à partir de 2 fonds emboutis et virole d’acier courbé, soudés par des cordons de soudure, réalisés par personnel certifié, selon norme 97/23/CE d’Equipements à Pression.

Conçus pour l’accumulation d’eau réfrigérée en liaison avec des installations de conditionnement, avec l’objectif d’augmenter le volume thermique.

Réservoirs verticaux fabriqués en acier noir, série AR-A, avec des volumes compris entre 100 et 5000 litres.

Ils présentent des connections différentes (veuillez consulter pour les différents modèles) suivant les tableaux ci-dessous.

Extérieurement ils disposent d’un revêtement thermique à base d’injection directe de mousse rigide de polyuréthane :

- 100 AR-A : 30 mm d’épaisseur, libre de CFC.

- 2200-500 AR-A : 50 mm d’épaisseur, libre de CFC.

- 750-1000 AR-A : 75mm d’épaisseur, libre de CFC.

- 1500-5000 AR-A : 80 mm d’épaisseur, libre de CFC.

Finition ou revêtement par couverture démontable :

- 100-1000 AR-A : Couverture couleur gris.

- 1500-5000 AR-A : Couverture de Skay couleur orange.

Pression maximale de travail 6 Bar.

La température standard d’accumulation se trouve entre 7ºC et 12ºC (froid) et entre 40ºC et 50ºC (pompe à chaleur).

 

APPLICATION

Réservoirs d’Inertie AR-A spécialement conçus pour l’accumulation d’eau réfrigérée dans circuits d’air conditionné et pompe de chaleur, assurant une température moyenne constante et diminuant de façon considérable le nombre de démarrages-arrêts du groupe frigorifique ou chaudière lorsque nous assistons à des variations rapides de températures.

 

FONCTIONNEMENT

Aptes pour son utilisation dans des circuits fermés de froid ou chaud. Jamais ils ne peuvent être installés dans le circuit secondaire d’eau potable. Il s’agit d’accumulateurs nécessaires dans des installations ou l’on a besoin d’augmenter l’inertie thermique du système (hôtels, ménages, etc.)

MAINTENANCE

Placer les réservoirs sur des superficies plates, capables de supporter le poids du réservoir et son contenu.

Il devra exister suffisamment d’espace, pour qu’en cas d’une éventuelle opération de maintenance, l’accès aux différents éléments nécessaires au montage-démontage, puisse se réaliser sans aucune opposition.

Pour un correct fonctionnement de l’accumulateur, il est souhaitable de vérifier l’absence de fuites, aussi que la vérification du correct fonctionnement de la valve de sécurité.

Ci dessus

 

VASES D’EXPANSION ET RESERVOIRS D’ACCUMULATION POUR INSTALLATIONS D’ENERGIE SOLAIRE

VASES D’EXPANSION POUR ENERGIE SOLAIRE

DESCRIPTION

Réservoirs en acier soudé, construits selon norme européenne 97/23/CE d’Equipements à Pression 97/23/CE, partant de deux fonds emboutis et une virole d’acier courbée, unis entre eux par des cordons de soudure réalisés par procédure automatique et personnel certifié.

La vessie, fixe ou échangeable en fonction du modèle, est de caoutchouc synthétique flexible, selon caractéristiques physiques et mécaniques de la Norme EN 13.831.

Dans les réservoirs de vessie échangeable, la vessie est fixée par un couvercle visé dans sa partie supérieure et un raccord DIN-259 dans sa partie inférieure.

Considérant que dans les panneaux solaires nous pouvons assister à de très hautes températures, l’élastomère utilisé dans la vessie est capable de supporter de pointes de température de 130ºC pendant une heure.

Les réservoirs sont dotés d’une valve correctement protégée pour la régulation de la pression de la chambre d’air.

Ils sont conçus pour supporter des surpressions de l’installation jusqu’à 10 Bar.

Aptos para el uso hasta con el 50% de anticongelante (resistencia al etilenglicol).

L’étanchéité et résistance des réservoirs se vérifie à une pression 1,5 fois supérieur a la pression maximale de service.

Application finale, sur superficie phosphatée, de 40 microns d’épaisseur minimale de peinture époxy séchée au four (couleur blanche).

 

APPLICATION

Les vases d’expansion pour installations d’énergie solaire, assurent le fonctionnement de l’équipement solaire même s’il existe une stagnation de l’eau.

Les capteurs solaires atteignent des températures élevées. Cela peut provoquer une évaporation du liquide solaire ce qui pourrait entraîner des températures extrêmes dans le circuit, provoquant des dégâts sur les pompes, joints et, en ce qui concerne le vase, sur la vessie.

A cause de tout cela, Industrias Ibaiondo introduit une vessie résistante conçue pour une température qui peut aller jusqu’au 130ºC.

Au contraire des vases d’expansion pour chauffage, les vases d’expansion solaires permettent d’absorber l’expansion du fluide calorifiant mais aussi de compenser la réduction de volume lors du refroidissement.

Lorsque, à cause du type d’installation, il est prévu d’installer le vase solaire très proche du collecteur, il serait souhaitable d’installer un vase intermédiaire (voir page 54) pour ne pas dépasser les valeurs de température limites du système.

 

FONCTIONNEMENT

Comme résultat du réchauffement du fluide calorifiant circulant à travers les capteurs et le circuit solaire, celui là augmentera son volume et la vessie se déplacera vers le côté où se trouve captif l’air ou chambre d’expansion.

Cela entraîne une augmentation de l’espace disponible pour le liquide, permettant de maintenir constante la pression du circuit au niveau de la pression maximale admissible.

Postérieurement, comme conséquence du refroidissement du fluide, la vessie récupère son état initial et donc l’espace disponible pour le liquide solaire se réduira tout en maintenant constante la pression minimale admissible de l’équipement.

Le vase d’expansion doit être installé sur le retour de l’installation, le plus éloigné du collecteur solaire.

Ci dessus


VASES D’EXPANSION POUR INSTALLATIONS D’ÉNERGIE SOLAIRE

MAINTENANCE

La maintenance doit être réalisée uniquement par du personnel autorisé. Au moins une fois tous les six mois, il faut vérifier à travers la valve que la pression de gonflage se maintient dans les paramètres corrects. Il faudra faire attention pour mesurer les valeurs dans les mêmes conditions de température et l’installation sans pression.

Ne jamais démonter le vase sans avoir enlever la pression à l’installation.

Les vases d’expansion de membrane fixe n’ont pas de traitement interne. Ils ne sont pas dotés de protection contre la corrosion, car ils sont destinés à être installés exclusivement sur des circuits fermés avec liquides chimiquement pas agressifs. La possible entrée d’air extérieur dans l’installation doit être minimisée dans les opérations de maintenance.

La pression standard est de 2,5 bars mais cette valeur doit être régulée et ajustée en fonction de l’installation où va être installée.

Ci dessus

 

RESERVOIRS VITRIFIÉS POUR INSTALLATIONS D’ENERGIE SOLAIRE

DESCRIPTION

Réservoirs en acier soudé, construits selon norme européenne 97/23/CE d’Equipements à Pression 97/23/CE, partant de deux fonds emboutis et une virole d’acier courbée, unis entre eux par des cordons de soudure réalisés par procédure automatique et personnel certifié.

Ils ont un recouvrement intérieur qui consiste à enlever la graisse, décaper et neutraliser le réservoir pour un revêtement postérieur avec couche vitrifiée, selon norme DIN4753.

Extérieurement ils incorporent un isolement thermique qui consiste à injecter directement de la mousse rigide de polyuréthane, libre de CFC.

La finition extérieure est comprise d’une housse de PVC, démontable à l’aide d’une crémaillère. Dans la partie supérieure on installe un couvercle d’ABS couleur noire et tous les raccords vont protégés avec enjoliveurs et bouchons.

Les réservoirs sont dotés d’un ou deux serpentins fixes (veillez consulter les modèles).

Pour garantir une protection efficace contre la corrosion, les accumulateurs vitrifiés ou ASF incorporent un anode de magnésium correctement dimensionné (l’anode porte un tester pour mesurer la charge). Ils ont des vannes pour le thermomètre, sonde solaire et source auxiliaire.

Les réservoirs offrent la possibilité d’incorporer une résistance électrique de soutient (échauffement) dotée d’un thermostat de régulation et sécurité, à travers d’un raccord de 1 ¼ (voir prix page 63). La disposition et le design des raccords, permettent une correcte stratification de l’eau chaude évitant la génération de turbulences (Anti-légionellose).

Le trou d’homme dans les modèles de 200 et 300 litres se trouve dans la partie supérieure des réservoirs, tandis que le modèle de 500 litres porte un trou d’homme latéral. Ils suivent les directives du CTE (Código Técnico de Edificación) et RITE.

 

APPLICATION

Les accumulateurs vitrifiés ASF sont conçus pour l’accumulation et la production d’eau chaude sanitaire (A.C.S) par le biais de l’énergie solaire thermique.

Sa fonction consiste à produire de l’eau chaude sanitaire à travers l’échange d’énergie qui se produit dans un ou plusieurs serpentins fixes incorporés au réservoir.

Muni d’un ou deux serpentins, sa connection aux collecteurs solaires évite la nécessité d’installer l’échangeur de plaques.

 

FONCTIONNEMENT

Les réservoirs avec un seul serpentin, modèles ASF1, vont destinés vers une source principale de chaleur, tandis que les modèles avec deux serpentins, modèles ASF2, peuvent être appliqués dans des systèmes combinés de panneaux solaires et chaudière.

Les serpentins sont conçus pour l’obtention d’un meilleur rendement du système avec le plus efficace échange thermique.

Les anodes de magnésium, à vie limitée, offrent une protection cathodique aux accumulateurs, mais nécessitent d’une vérification périodique de l’anode à travers le tester.

 

MAINTENANCE

Le réservoir devra être toujours placé à l’égard des agents atmosphériques, en position verticale et de telle sorte que les opérations de démontage et/ou maintenance puissent être réalisées facilement. Une fois le réservoir installé, il faut vérifier qu’il existe suffisamment d’espace pour retirer, si nécessaire, l’anode, la résistance électrique et l’instrumentation existante dans le réservoir.

Il faudra s’assurer que la pièce ou va être installé le réservoir est suffisamment grande pour pouvoir permettre l’accès du réservoir à l’endroit définitif où il va être installé.

Suivant la norme en vigueur, nous devons installer, à l’entrée de l’eau froide du réservoir, une valve de rétention et une soupape de sûreté qui doit être tarée à une pression inférieure à 8 bar.

Le correct fonctionnement devra être vérifier manuellement au moins une fois par mois.

Pour éviter des coups de pression et des fuites à travers la soupape de sécurité, il est souhaitable d’installer un vase d’expansion CMR à la sortie de l’ACS.

On installera obligatoirement des raccords diélectriques dans toutes les connections afin d’éviter le contact direct entre les métaux et éviter ainsi la corrosion galvanique.

Dans la conduite de recirculation on installera une valve antiretour. Avant de procéder à la connection hydraulique, il faut nettoyer les tuyaux d’alimentation afin d’éviter que des particules métalliques puissent entrer dans l’accumulateur.

Il faut purger les circuits lorsqu’ils seront remplis d’eau. Accomplissement des dispositions sur la Mise en Fonctionnement de l’installation, spécialement celles qui concernent les épreuves hydrostatiques d’étanchéité et la légionellose, selon les directives de Maintenance qui apparaissent dans le RD 865/2003 du 4 Juillet.

 

 

RESERVOIRS D’INERTIE EN CIRCUIT FERMÉ POUR INSTALLATIONS D’ENERGIE SOLAIRE

DESCRIPTION

Réservoirs fabriqués en acier noir, a partir de deux fonds emboutis et une virole courbée, unis entre eux par des cordons de soudure, réalisés selon procédure et personnel certifié, sous norme européenne 97/23/CE.

Etant donné qu’ils sont destinés à des circuits fermés, ils n’ont pas de protection anticorrosion interne.

Extérieurement ils incorporent un isolant thermique qui consiste en une injection directe de mousse rigide de polyuréthane, libre de CFC.

La finition extérieure est une housse de Skay couleur grise RAL7035, démontable à l’aide d’une crémaillère. Dans la partie supérieure il incorpore un couvercle de ABS couleur noir. Tous les raccords sont protégés avec enjoliveurs et bouchons.

Pression maximale de service de 6 bars.

La température de travail se trouve entre -10ºC +100ºC.

La position et le design des raccords permettent une correcte stratification de l’eau chaude.

 

APPLICATION

Réservoirs accumulateurs et inter accumulateurs d’Inertie pour son installation dans des systèmes d’énergie solaire thermique. Réservoirs spécialement conçus pour être installés dans des systèmes solaires d’accumulation centralisés dans des bâtiments multi ménages et systèmes individuelles de production de ACS et support de Chauffage, respectant les directives du CTE et RITE.

Sa fonction est celle d’accumuler l’eau chaude générée par les collecteurs solaires dans le circuit primaire, on ne devra jamais installer les réservoirs dans le circuit secondaire d’eau potable.

Son design flexible permet l’installation de plusieurs réservoirs en série ou en parallèle. Il s’agit d’un produit très utilisé dans les systèmes solaires modernes, car il offre de forts rendements, réduit le besoin d’espace dans les maisons et garantit la génération de ACS libre de légionellose.

 

FONCTIONNEMENT

Le réservoir d’inertie est utilisé comme un accumulateur de chaleur pour systèmes de chauffage ou de grandes installations de ACS. La chaleur produite par le moyen de l’énergie solaire o d’une chaudière se transmet au réservoir à travers le serpentin ou à travers un échangeur de plaques. Cette chaleur peut être obtenue à travers d’autres serpentins et chauffer ainsi l’ACS ou le chauffage nécessaire aux maisons.

En cas nécessaire, nous pouvons connecter les réservoirs en série ou en parallèle, en fonction des besoins en volume, ou en fonction de l’espace disponible. Les accumulateurs d’inertie ne contiennent pas de l’eau potable, ils n’ont donc pas besoin des exigences relatives à la consommation humaine.

 

MAINTENANCE

Le réservoir doit être à l’égard des agents atmosphériques, toujours en position verticale et de telle sorte qu’on puisse réaliser les opérations de démontage ou maintenance pertinentes.

Il faudra s’assurer que le local ou va être installé le réservoir est suffisamment grand pour entrer et sortir de la pièce sans avoir recours à des réformes.

Pour un correct fonctionnement de l’accumulateur on conseille la vérification périodique de l’absence de fuites, aussi bien que la vérification du correct fonctionnement de la valve de sécurité de l’installation.

Nous n’avons pas besoins de protection cathodique ni d’opérations fréquentes de maintenance.

Ci dessus


VASES INTERMEDIAIRES POUR INSTALLATIONS D’ENERGIE SOLAIRE

DESCRIPTION

Réservoirs en acier soudé, construits selon norme européenne 97/23/CE d’Equipements à Pression 97/23/CE, partant de deux fonds emboutis et une virole d’acier courbée, unis entre eux par des cordons de soudure réalisés par procédure automatique et personnel certifié. Les vases intermédiaires vont munis de 2 raccords en 3/4 ou 1 (veuillez consulter les modèles).

Revêtement externe, sur superficie phosphatée, de 40 microns d’épaisseur minimale de peinture époxy, séchée au four (couleur blanche). L’étanchéité des vases et la résistance se vérifie à 1,5 fois la pression maximale de travail.

 

APPLICATION

Ils sont utilisés dans les installations solaires en combinaison avec les vases d’expansion.

Le vase intermédiaire VI protège la vessie du vase d’expansion contre les températures élevées et constantes qui surpassent les limites signalées pour celui-ci (130ºC pendant plus d’une heure). Avec ce vase nous arrivons à diminuer la température que peut atteindre le liquide provenant des collecteurs solaires, ce qui offre une protection thermique de la vessie du vase d’expansion.

La directive VDI 6002 conseille un vase intermédiaire lorsque le volume de la conduite entre le collecteur et le vase d’expansion est inférieur à 50% de la capacité de celui-ci (installation dans des toits et circuit à longueur réduite) On l’installe directement dans la tuyauterie, entre le collecteur et le vase d’expansion.

 

FONCTIONNEMENT

Fonctionnement : le liquide solaire froid reste dans le vase intermédiaire. Dans le cas de températures excessives ou en ébullition extrême du liquide provenant du collecteur, celle-ci se mélange avec le liquide contenu dans le vase intermédiaire avant de s’introduire dans le vase d’expansion. Pour que le vase puisse faire son travail, il ne doit pas être isolé.

 

MAINTENANCE

La maintenance devra être réalisée exclusivement par du personnel autorisé.

Ne jamais démonter le vase sans avoir enlever la pression de l’installation.

Les Vases Intermédiaires n’ont pas de traitement interne. Ils ne sont pas dotés de protection contre la corrosion, car ils sont destinés à un usage exclusif dans des circuits atmosphériques fermés avec liquides chimiquement non agressifs. L’éventuelle entrée d’air dans le système devra être mitigée à l’aide d’opérations de maintenance.

Ci dessus

 

 

 QU'EST CE QUE C'EST LA DIRECTIVE EUROPÉEN 97/23/CE?

La Directive d´Equipements sous Pression a été adopté par le Parlement Européen et du Conseil en mai 1997, comme Directive 97/23/CE. Cette Directive appartient au programme communautaire européen visant à éliminer les obstacles techniques pour faciliter le libre-échange. Il est formulé dans ce qu'on appelle directives nouvelle approche.

La Directive 97/23/CE est appliquée aux équipements et aux ensembles avec une pression maximale admissible supérieure à 0,5 bar et, en général, quand le résultat de multiplier la pression maximale admissible et le volume est supérieur à 50 bar * litre.

Directive 97/23/C doit être remplie par les fabricants d'équipements sous pression pour être commercialisés dans l'Espace économique européen (EEE).

Certains types d'équipements sous pression sont exclus du champ d'application de la directive, tels que les équipements pour les bateaux et équipements aéronefs spécialement conçus pour un usage nucléaire, et ainsi de suite. Beaucoup de ces équipes sont couverts par une autre directive.

La directive d´équipements sous pression est entrée en vigueur en Novembre 1999 et en application du mandat en mai 2002, selon laquelle il n'est pas permis la fabrication ou la commercialisation d'appareils sous pression qui ne possèdent pas le marquage CE, conforme à tous prescriptions de la directive 97/23 / CE. L'échec de se conformer aux directive 97/23/CE est considéré comme une infraction pénale.

Tous les équipements couverts par la directive 97/23/CE (PED) doit répondre aux exigences essentielles de sécurité exposées à l'annexe I dudit règlement. Le respect de ces exigences implique un endossement des procédures et personnel dans les joints soudés par un organe indépendant et l'approbation des matériaux utilisés dans la fabrication d'équipements, etc, selon la catégorie de l'équipement. Le fabricant d'équipements doit avoir la documentation technique et design de fabrication, les calculs, dessins, rapports d'essai et de test, rapports de processus etc.. pour démontrer la conformité de l´équipement sous pression fabriqué selon les exigences essentielles de sécurité. Toute cette documentation technique est soumise à l'approbation par un organisme notifié, qui effectue également des audits annuels du fabricant, en vérifiant la conformité pour répondre aux exigences requises.

Le fabricant du réservoir doit soumettre à l'équipement sous pression à un ou plusieurs de modules d'évaluation de conformité, qui sont déterminés par la catégorie de l´équipement. Pour la classification de l´équipement sous pression dans la catégorie appropriée il faut connaître :
• Type de l'équipement sous pression..
• Fluide à contenir
• Type de fluide (dangereux ou non).
• Pression maximale admissibles.
• Volume en litres

Une fois que le fabriquant a montré que l'équipement est conforme aux exigences essentielles de sécurité et a émis une Déclaration de conformité CE, on procède au marquage CE du réservoir et il peut être vendu sans restriction dans le cadre du marché unique.

Ci dessus

 

COMMENT INSTALLER UN RÉSERVOIR HYDROPNEUMATIQUE?

Les accumulateurs hydropneumatiques sont utilisés dans les installations d'approvisionnement d'eau et des groupes de pression de l´eau potable ou industrielle. L'eau est stockées dans une vessie qui répond aux exigences légales sur l'hygiène alimentaire et qui sépare hermétiquement le coussin d'air de l'eau Une fois qu´il est correctement installé, l´accumulateur fonctionne automatiquement, sans avoir aucun problème, raison pour laquelle l'entretien est pratiquement inexistant Afin d'éviter une rupture de la membrane par extrusion, pas pressuriser le réservoir avec des valeurs supérieures à 1,5 bar jusqu'à ce qu'il soit correctement connecté à l'installation. De plus nous devons nous assurer que le réservoir a suffisamment d'eau pour couvrir le couplage intérieur pour que cette eau exerce une contre-pression qui préserve la membrane de l'extrusion.

L'installation où on place l'accumulateur hydropneumatique doit avoir prévu installer un système de sécurité qui limite la pression et s'assurer que la pression ne dépasse pas la limite supérieure du dessin.

Ci dessus

 

COMMENT EFFECTEUR LE MAINTIEN D'UN RÉSERVOIR HYDROPNEUMATIQUE?

La maintenance doit être effectuée uniquement par le personnel autorisé. Au moins une fois tous les six mois vérifier que la pression de la chambre d'air reste dans les valeurs de pre-gonflage, à travers de la valve de gonflage, avec le soin de le faire en comparant les valeurs à la même température et avec l'installation dépressurisée.

Ne retirez jamais le vase sans avoir dépressurisé l'installation. Occasionnellement il peut avoir une perte de pression dans le raccord vissé entre le couvercle et le réservoir original à cause de son fonctionnement normal (vibrations, fatigue,...). Ceci est corrigé avec un simple resserrage des vis.

Ci dessus

 

COMMENT INSTALLER UN VASE D'EXPANSION?

Avant l'installation, assurez-vous que le volume du réservoir d'expansion a été calculé par le personnel autorisé. Le vase d'expansion est installé obligatoirement entre la chaudière et la valve mélangeuse, de préférence, dans la conduit de retour à la chaudière. Entre la chaudière et le réservoir d'expansion ne devrait y avoir aucune valve ou mécanisme de fermeture pour isoler le vase.

Placer près du réservoir d'expansion, une vanne de sûreté parfaitement calibrée en fonction de la pression de la chaudière et l'installation et sans excéder la pression maximale du vase avec le manomètre incorporé su système. Le vase devra être installé afin que le manchon soit placé en haut pour faciliter la purge d'air.

Pendant le remplissage d´eau du système, assurez- vous que le manomètre de pression est légèrement supérieure à la pression statique de l'installation. Gardez l´installation à la température maximale de fonctionnement pendant un demi jour. Eliminer l'air du système et le remplacer par de l'eau. Pour éviter la corrosion interne dans les vases d'expansion on doit purger le réservoir régulièrement.

Ci dessus

 

COMMENT FAIRE LA MAINTENANCE D'UNE VASE D´EXPANSION?

La maintenance doit être effectuée uniquement par le personnel autorisé. Au moins une fois tous les six mois vérifier que la pression de la chambre d'air reste dans les valeurs de pre-gonflage, à travers de la valve de gonflage, avec le soin de le faire en comparant les valeurs à la même température et avec l'installation dépressurisée. Ne retirez jamais le vase sans avoir dépressurisé l'installation avant.

Protéger le vase contre les intempéries.

Ci dessus

 

 

 


Copyright © 2011 IBAIONDO. Tous droits réservés.
Site web développé par Solmicro MKR.


Localisation | Politique de Confidentialite | Avis Juridique